Elefantentreffen 2004

 

Prologue

Je suis venu vivre en France en automne 2002 pour gérer un gîte avec ma femme, Jan. Auparavant, j'avais été à mon compte: un consultant en IT – mais plusieurs facteurs mélangés tels qu'une hausse dans les impôts et une baisse dans les demandes nous a donné envie de "changer de vie". Après plusieurs mois de recherche – dans nos âmes aussi bien que dans le monde – nous avons trouvé un nouveau chez soi et une nouvelle activité pour gagner notre vie dans le nord de la Dordogne: Maison de la Famille.

B_Triumph
Triumph Daytona 1200
Description (700x469, 126KB) - 17 juin 2001
Quand j'étais encore à EKS (Evil Contraktor Skum = "écume mauvaise d'entrepreneur"), j'étais propriétaire d'une magnifique Triumph Daytona 1200 de 1996. Un poème en vitesse et incroyablement facile à conduire, j'en ai fait un sports tourer équipée d'une selle Corbin et des extensions "Heli-bar clip-on".
B_bill_on_triumph
Bill & his Strumpet
Description (476x700, 103KB) - 29 septembre 2002
Effectivement, c'était pratique pour les petits trajets pour aller au boulot, mais un beau jour, quand on a décidé de s'établir en France, on a été obligés de se rendre à l'évidence qu'elle nous revenait trop cher, et on s'en est séparé.

Puisque nous avons déménagé, mais aussi parce que je suis d'une compétence inespérée quand il faut prendre des décisions, je suis resté un an sans moto. Cependant, un petit héritage signifiait que l'achat d'une moto possible. Après beaucoup d'hésitations, me voilà chevauchant une BMW R1150GS Adventure de 2003 équipée d'un grand réservoir de 30 litres sur laquelle je me suis mis à coller avec acharnement le contenu complet des catalogues Touratech, Wunderlich et Wüdo. Parallèlement, je me documentais sur le rallye des Eléphants sur le Web et là, je me rendais compte que j'étais bien placé pour tenter l'aventure.

A_left
My Adventure
Description (700x504, 144KB) - 9 septembre 2003
A_instruments_p
Cockpit
Description (525x700, 149KB) - 9 septembre 2003
A_right
2003 BMW R1150GS
Description (700x525, 124KB) - 9 septembre 2003

A_front
Bill's BMW
Description (525x700, 130KB) - 9 septembre 2003
B_BMW_garage
In the Workshop
Description (700x565, 127KB) - 23 octobre 2003
J'ai aussi découvert que mon voisin (français) était un fana de moto, spécialisé en vieilles BMW qui ne marchent plus. Il les prend et il les rend opérationnelles. Quelle découverte fortunée! Moi, je peux faire des choses de bases – après tout, n'importe qui peut dévisser et revisser un écrou et un boulon. Je peux même faire un réglage moteur s'il faut. Mais alors ce Pascal... il sait vraiment ce qu'il fait! Un ingénieur docile et un téléphone portable pour les dépannages. Me faut-il plus pour être prêt à entamer le rallye des Eléphants? Je pense que non.

Je ne sais pas comment j'ai fait, mais je me suis débrouillé pour convaincre Pascal que nous pourrions arriver à faire les Eléphants: mêmes nos femmes respectives avaient l'air contentes qu'on ne soit pas dans leurs pattes pendant une bonne semaine. Mais laissez-moi vous dire une chose. On n'y arrivera pas. C'est juste un château en Espagne. Quelque chose, quelque part fera surface d'une manière ou d'une autre qui nous empêchera de réaliser notre rêve. Même si on arrive à se mettre en chemin, on tombera en panne ou nous n'arrivera pas à temps... ou quelque chose comme ça. Ca ne marchera pas. Jamais.

En dépit de mon sentiment général d'un grand pessimisme, nous avons commencé les préparatifs en automne 2003. Déjà l'heureux propriétaire d'un système de navigation par satellite portatif Garmin: j'ai passé bien du temps à planifier notre itinéraire. Puisque on ne peut pas se permettre trop de moments à faire les touristes en Europe, on prendra les autoroutes chaque fois qu'on peut. Ennuyeux . . . mais on peut ainsi parcourir confortablement de grandes distances. J'ai planifié notre route en tronçons de 200 km. pour donner une marge de sécurité à Pascal pour trouver de l'essence. On allait aussi découvrir qu'on pouvait faire une moyenne de 100 Km/h et qu'au bout de 2 heures, on était prêt à se dégourdir les jambes. C'était donc parfait. Grâce à mon grand réservoir, je peux facilement faire 500 km. sans avoir besoin de m'arrêter pour reprendre de l'essence. Super.

Je me suis aussi mis à guetter eBay et à participer aux enchères pour des articles qui conviendraient au camping. Il a fallu néanmoins que j'achète quelques articles: une tente et un réchaud, etc. Je suppose que de toute façon je peux vendre le tout sur eBay plus tard afin de récupérer ce que j'ai dépensé. Tout ce matériel a été vérifié et empaqueté et rempaqueté dans les sacoches en alu sur mon "Beemer". Un des articles que j'ai eu sur eBay était un sac de bivouac de l'armée en Goretex. J'avais déjà un sac de couchage Ajungilak bien chaud et douillet à mettre dedans. J'ai même trouvé un site Web où je pouvais acheter des ration de armée en portions individuelles – mon père était militaire de carrière - et j'adore les galettes de flocons d'avoine de l'armée, mais jamais au point de m'egager. Pascal commence à m'appeler "Inspecteur Gadget" – quel culot.

Quant aux vêtements, je me fie à mon gilet chauffant Chilli et mes vêtements d'hiver Dainese en Goretex; le tout ayant déjà fait ses preuves lors des trajets au travail en Grande Bretagne en hiver. Bien que je n'aime pas le froid, le Rallye ne dure que quelques jours – donc même moi je peux faire le dur. Quoique, de toute façon, on ne va jamais y arriver, donc, ce n'est pas la peine de trop s'investir à le planifier... n'est-ce pas? Pascal et moi avons eu quelques réunions de soirée arrosées d'absinthe lors desquelles nous avons fait semblant de nous mettre d'accord sur la manière de procéder. Voici ce que nous avons enfin convenu...

route
Our route
Description (1000x636, 364KB) - 15 Janaury 2004

Je suis un peu inquiet car je vais utiliser les pneus standard et soi-disant tous usages qui étaient sur la "Beemer" quand je l'ai achetée. Ma justification est la suivante: si on va passer la plupart de notre temps sur la route, ces pneus là sont sans doute le meilleur compromis. Si seulement j'avais un side-car. Et des pneus à clous de rechange. Je te parie que Pascal se dégonfle avant la date de départ. Ou que Jan pense à quelque chose d'important que je dois absolument faire. Bon sang, où sont mes gants d'hiver? Est-ce que je devrais amener des lunettes de ski ? Et peut-être faudrait-il que j'essaie de faire rentrer quelques rations de plus dans mes sacoches en alu. Je me demande s'il y aura de la neige. J'espère qu'on n'a pas de pluie... Pascal et moi, nous avons fait un essai de route pré-Eléphant le dimanche avant le départ. Nos motos étaient bien chargées et j'étais un peu surpris de voir l'effet sur la conduite. Il se peut que j'amène à peine trop de matériel, mais encore, s'il y a de la place dans les sacoches . . . et puis zut, une fois que j'y serai habitué, je suis sur que ça ira. Il me semble que Pascal et moi pouvons faire la route ensemble sans devenir des ennemis mortels. Alors si j'arrive à me débarrasser de cette saloperie de microbe que je me suis ramassée je ne sais où (je vous dis que ce n'est pas nerveux), on devrait être prêt à partir le mercredi. On ne peut pas se préparer d'avantage.

Plus...

 

 

110x104b William Parker
ZELTUS
Amended:- 25 août 2005
Review:- (whenever)
Best viewed at a resolution of 1024x768 or greater
Clicky Web Analytics